Développeur éolien recrute spécialistes de l’acceptabilité

Un nouveau métier dans le vent

Le vent tourne pour les développeurs éoliens. En France, la majorité des projets éoliens sont attaqués en justice (impact sur la protection de la nature, question des nuisances sonores, intégration des éoliennes dans le paysage, proximité des zones d’habitation et d’élevage, fin de vie des éoliennes…). L’ensemble de la profession cherche donc par tous les moyens à nous transformer en gentils moutons sages et obéissants, devant accepter bien gentiment ce qui est bon pour nous, mais que nous ne sommes apparemment pas suffisamment intelligents pour comprendre.

Afin de nous éduquer au plus vite, les développeurs créent des postes de “spécialistes de l’acceptabilité”, autrement nommés “responsables dialogue territorial et concertation”.

Les chefs de projet seront donc accompagnés sur le terrain par des personnes ayant fait de grandes études, spécialisation “dialogue et participation” de préférence, qui seront en charge de nous expliquer tout le bien que nous font les éoliennes…

source : https://www.emploi-environnement.com/news/eolien-emergence-nouveau-metier-charge-de-concertation-acceptabilite-367.html

Je suis d’accord sur un point : la solution à la production énergétique passe par l’apprentissage :
– écologique : apprendre à mieux consommer, la Vendée est championne du tri, nous pouvons très bien devenir champions de la moindre-consommation énergétique
– économique : apprendre à stocker l’énergie afin d’éviter les surproductions, qui sont systématiquement revendues à perte
– scientifique : accentuer la recherche sur les énergies alternatives type Perovskite

Je pense que le simple bon sens permet de comprendre cela et que les ressources mobilisées pour et par les vendeurs de vent seraient bien plus utiles et salutaires si elles étaient investies dans ces domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.