Visio Fabien Bouglé / Bruno Retailleau : Energies renouvelables

Lundi 24 octobre entre 12h et 13h

https://register.gotowebinar.com/regi…/5729523632914931214

Fabien Bouglé : « Comme vous le savez, le gouvernement a décidé d’imposer une loi d’accélération des éoliennes. Elle suscite une très vive inquiétude pour les français qui luttent depuis des années contre leur implantation erratique sur terre ou en mer.

Vous avez été très nombreux à saisir vos sénateurs et vos députés. Soyez en vivement remerciés. Moi-même, je suis en relation avec de nombreux élus de toutes les tendances politiques pour les sensibiliser sur le sujet.

Le gouvernement a choisi le Sénat pour analyser et voter cette loi en première lecture.

C’est pourquoi je suis très heureux que le Sénateur Les Républicains, Bruno Retailleau, Président du principal groupe politique au Sénat ai entendu votre mobilisation et souhaité venir vous expliquer directement sa position sur cette loi. »

La municipalité de Saint-Marcouf et Sites & Monuments appuient le refus d’un projet éolien par le préfet du Calvados

Sites & Monuments s’oppose souvent à l’État dans l’implantation de projets éoliens. Le cas de Saint-Marcouf est tout autre puisque préfecture, municipalité, commissaire enquêteur et associations s’unissent dans la défense de notre patrimoine commun. Le promoteur obtiendra-t-il de la justice ce que le bon sens lui refuse ? Un dossier à suivre attentivement.

Visionner les vidéos photomontages de Monsieur Hugo Miserey.
Nous pouvons aisément imaginer ce que cela donnerait à Saint-Maurice-des-Noues

Vue depuis la RD29 – Vidéo photomontage de Monsieur Hugo Miserey
Vue depuis le parvis de l’église – Vidéo photomontage de Monsieur Hugo Miserey
Vue depuis le parvis de l’église de Saint-Marcouf et l’if classé. Photomontage Hugo Miserey

La municipalité de Saint-Marcouf et Sites & Monuments appuient le refus d’un projet éolien par le préfet du Calvados – Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (sitesetmonuments.org)

Eoliennes d’Echauffour : l’enfer au quotidien !

Echauffour dans l’Orne : un réveil au son des éoliennes de l’exploitant Voltalia mardi 27 avril 2022.

Monsieur le Préfet,
Ce matin depuis 7h, les éoliennes de Voltalia font un bruit infernal : à nouveau, au Val Soubry, des vibrations sourdes sont perceptibles dans la maison et le bruit à l’extérieur est insupportable.
De plus, la position du soleil fait que l’ombre des pales produit un effet stroboscopique sur la maison et dans toute la vallée.
Au val Soubry, ouest de la centrale, nous subissons cette nuisance au lever du soleil. Dans le village, à l’est, c’est le soir. Des flashs lumineux, particulièrement stressants, au moment même où commence ou se termine la journée de chacun …
Il est intolérable d’obliger ainsi les riverains à supporter les nuisances de ces machines!
Quelles que soient les raisons qui motivent l’installation de ces machines à Echauffour, les riverains n’ont pas à être ainsi sacrifiés. Je rappelle que l’Article 1er de la loi constitutionnelle n° 2005-205 du 1 mars 2005 relative à la Charte de l’environnement stipule que « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. » Mais aussi que « Aux termes du onzième alinéa du Préambule de la Constitution de 1946, la Nation garantit à tous … la protection de la santé. Il en découle un objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé. » (Conseil Constitutionnel, Décision n• 2019-823 QPC du 31 janvier 2020).
Depuis 3 ans, nous alertons l’exploitant Voltalia, parallèlement aux services de l’Etat, des nuisances qu’il nous impose. Imperturbable, seul l’ordre de mise à l’arrêt de sa centrale de nuit a semblé l’émouvoir.
Sans ces plaintes que nous envoyons sans répit, et qui ne traduisent que notre détresse, rien n’aurait changé et nous aurions certainement connu des drames à Echauffour.
Nous en appelons donc à votre haute autorité pour que cette centrale éolienne soit mise à
l’arrêt définitivement et que nous puissions enfin retrouver les conditions de vie décentes qui étaient les nôtres avant l’arrivée de Voltalia à Echauffour.
Veuillez croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de ma haute considération.
Fabien Ferreri & Mercédès Lanoy
Riverains de la centrale

La peste éolienne – Patrice Cahart

Le conférencier environnementaliste Patrice Cahart, qui se déclare plus écolo que les Verts, publie La peste éolienne« un brûlot contre des engins qui corsètent la France, massacrent nos paysages et nos oiseaux et constituent une imposture juteuse pour leurs promoteurs ». Il considère que le réchauffement climatique est une réalité parfois mal comprise, mais il avance tous les arguments chiffrés, sourcés, pour arriver à cette conclusion lapidaire : « L’éolien, c’est du vent ! »

La peste éolienne de Patrice Cahart

Avec cet ouvrage documenté, paru aux éditions Hugo en 2021, l’auteur donne des clés pour comprendre le problème, « afin que chacun retrouve sa liberté de penser ».

Le parc éolien à Jans en Loire-Atlantique fait monter la colère chez les riverains – France bleu 23 février 2022

Le projet éolien à Jans près de Treffieux inquiète les habitants. Ils vivent dans un secteur où les éoliennes se multiplient et craignent les conséquences sanitaires. Ils ont porté l’affaire en justice, le dossier est toujours en cours mais le promoteur poursuit les travaux sans autorisation.

Le promoteur a commencé les travaux alors qu’il n’a pas encore les autorisations

Sur cette petite commune de Jans située près de Treffieux, les éoliennes se multiplient. Pas moins de quatre parcs dans un périmètre de 10 kilomètres à la ronde, soit 80 éoliennes et le projet de six éoliennes à Jans crispe les habitants d’autant plus que les travaux se poursuivent alors que le promoteur n’a aucune autorisation.

L’expérience de la commune voisine de Puceul dans le secteur de Nozay a de quoi effrayer : avec les éoliennes depuis 2012,  les agriculteurs se désespèrent. Il y a, disent-ils, de plus en plus de bêtes malades, de veaux mort-nés, le lait est de mauvaise qualité, à tel point d’ailleurs que la coopérative a déjà refusé le lait des éleveurs trop proches des éoliennes.

Le parc éolien à Jans en Loire-Atlantique fait monter la colère chez les riverains (francebleu.fr)

Éoliennes Nuisances sonores – Sept à Huit TF1 – 13 février 2022

« Des géantes de 145m beaucoup plus bruyantes que prévu. »
« On peut se détourner d’un paysage, mais le bruit, lui, est partout. »
« Depuis les premières nuisances, leur projet est tombé à l’eau ».
« On arrive à 42dB, là ils ne sont pas dans la règlementation du tout »
« Ils ont fait estimé le bien par un notaire. Il leur a dit qu’à cause du bruit des éoliennes, il était invendable »

Le projet d’implantation de trois éoliennes géantes de 238 mètres de haut a déclenché la colère des habitants de Boussais, une commune des Deux-Sèvres – France 3 Région 6 février 2022

Avec 238 mètres de hauteur, les éoliennes de Boussais pourraient bien être les plus élevées de France.

La vidéo du reportage

Ce projet suscite d’autant plus une levée de boucliers que plus de 70 éoliennes ont déjà été implantées autour de la commune de Boussais

Le préfet des Deux-Sèvres a pourtant donné son accord en dépit de l’avis défavorable de l’enquête publique.

« On ne tient pas compte de l’avis des locaux, à quoi sert une enquête d’utilité publique ?« , s’interroge Gérard Giret, premier adjoint à la mairie de Boussais. 

Le représentant de L’Etat estime avoir déjà fait un effort en supprimant une éolienne sur les quatre prévues initialement.

France 3 Région