Vidéomontages projet éolien de Loge-Fougereuse

L’association Vent des Noues a missionné un photographe professionnel pour réaliser un carnet de photomontages contradictoires.

Nous vous invitons à prendre connaissance (en mode plein écran) des vues ci-dessous déclinées sous forme de vidéomontages pour appréhender un peu mieux ces implantations.
Le photographe réalise les prises de vue selon la méthodologie précisée par le guide relatif à l’élaboration des études d’impact des projets de parcs éoliens édicté par le Ministère de l’Environnement. Ensuite , il projette les éoliennes grâce au logiciel WindFarm.

Cette présentation permet d’illustrer le projet éolien de Loge-Fougereuse (5 éoliennes autorisées) cumulé à celui de St Maurice des Noues (2 éoliennes autorisées).

Vidéomontage N°1 – Illustration du surplomb des éoliennes de Loge-Fougereuse sur le village de La Chapelle aux Lys

Ce village serait au contact du parc éolien. Son implantation dans une vallée l’expose particulièrement à toute implantation sur le plateau avoisinant. L’omniprésence des machines aggravée par un fort effet de surplomb changerait la nature des lieux.
Une tension visuelle est perceptible. L’identité patrimoniale et paysagère est dégradée.
Rappelons l’attrait touristique du village de La Chapelle aux Lys pour sa thématique « ciel étoilé », labelisé « Village Etoilé 4 étoiles »

Vidéomontage N°2 – Illustration du surplomb des éoliennes de Loge-Fougereuse sur le lotissement Rue Saint-Blaise à La Chapelle aux Lys

Ce point de vue dans un quartier résidentiel permet d’appréhender le parc éolien en zone habitée. Un effet de surplomb doublé d’une implantation pénalisante altèrerait le cadre de vie des riverains. Ce vidéomontage nous livre la cinétique indispensable pour bien mesurer l’impact visuel.

Vidéomontage N°3 – Illustration de la co-visibilité des éoliennes à la sortie du centre-bourg de St Maurice des Noues sur la D65

Cette image réalisée sur la D65, à la sortie du centre bourg de Saint-Maurice-des-Noues confirme l’émergence des machines. L’éolienne E5 serait pénalisante pour le château de la Goujonnerie et l’église de Loge-Fougereuse.
Le territoire s’industrialise et change de nature. Cela altère son identité patrimoniale et paysagère.

Vidéo-montage N°4 – Illustration de la co-visibilité des éoliennes avec les Monuments Historiques classés (enceinte fortifiée, tour Mélusine et église) à Vouvant

Le village de Vouvant arbore le label « Les plus beaux villages de France » et « Petite cité de caractère ». Par ailleurs, c’est un site millénaire unique en Vendée.
Plusieurs édifices dont la tour Mélusine sont protégés au titre des Monuments Historiques.
Ce point de vue remarquable au sommet de la tour nous livre une vision panoramique sur le bocage vendéen.
Malgré l’éloignement, les parcs éoliens de Loge-Fougereuse et St Maurice des Noues seraient parfaitement visibles. Ils s’imposeraient fortement dans ce paysage bocager préservé. L’impact visuel est réel ; la cinétique du vidéomontage confirme le trouble visuel.

Le livre « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les énergies renouvelables » est paru aux éditions Beaudelaire

Après « l’éolien en question » de Marjolaine Villey-Migraine et Bernard Durand, Editions Le Lys Bleu, voici un nouvel ouvrage publié ce mois-ci, dont les auteurs sont :

– Marcel Caron (militant environnementaliste, auteur de plusieurs ouvrages d’intérêt régional histoire, sociologie, économie…)
– Marjolaine Villey-Migraine (docteur ès sciences de l’information et de la communication, géographe et documentaliste cartothécaire) 

Disponible dans vos librairies habituelles.

Énergie : les travaux d’Hercule Ouest France 19 avril 2023

« l’Allemagne doit multiplier par deux ses capacités d’énergie renouvelable (éolien, solaire), construire de nouvelles centrales à gaz et maintenir le charbon pour compenser l’électricité « pilotable » que l’atome fournissait encore au pays quand le vent ou le soleil faisaient défaut. Ce qui risque fort de faire remonter ses émissions de CO2. »

« En matière d’énergie, la mère des batailles, chacun cherche par quoi remplacer le charbon, le pétrole et le gaz qui restent aujourd’hui les premières sources de production d’électricité (excepté en France) »

« Quand, pour produire un kWh (1), le charbon émet un kg de CO2 et le gaz 500 g, le nucléaire émet 16 g, à peine plus que l’éolien et moins que le solaire (45 g). Seuls les barrages hydroélectriques font mieux (6 g). »

Ouest France 19 avril 2023

Visio Fabien Bouglé / Bruno Retailleau : Energies renouvelables

Lundi 24 octobre entre 12h et 13h

https://register.gotowebinar.com/regi…/5729523632914931214

Fabien Bouglé : « Comme vous le savez, le gouvernement a décidé d’imposer une loi d’accélération des éoliennes. Elle suscite une très vive inquiétude pour les français qui luttent depuis des années contre leur implantation erratique sur terre ou en mer.

Vous avez été très nombreux à saisir vos sénateurs et vos députés. Soyez en vivement remerciés. Moi-même, je suis en relation avec de nombreux élus de toutes les tendances politiques pour les sensibiliser sur le sujet.

Le gouvernement a choisi le Sénat pour analyser et voter cette loi en première lecture.

C’est pourquoi je suis très heureux que le Sénateur Les Républicains, Bruno Retailleau, Président du principal groupe politique au Sénat ai entendu votre mobilisation et souhaité venir vous expliquer directement sa position sur cette loi. »

La municipalité de Saint-Marcouf et Sites & Monuments appuient le refus d’un projet éolien par le préfet du Calvados

Sites & Monuments s’oppose souvent à l’État dans l’implantation de projets éoliens. Le cas de Saint-Marcouf est tout autre puisque préfecture, municipalité, commissaire enquêteur et associations s’unissent dans la défense de notre patrimoine commun. Le promoteur obtiendra-t-il de la justice ce que le bon sens lui refuse ? Un dossier à suivre attentivement.

Visionner les vidéos photomontages de Monsieur Hugo Miserey.
Nous pouvons aisément imaginer ce que cela donnerait à Saint-Maurice-des-Noues

Vue depuis la RD29 – Vidéo photomontage de Monsieur Hugo Miserey
Vue depuis le parvis de l’église – Vidéo photomontage de Monsieur Hugo Miserey
Vue depuis le parvis de l’église de Saint-Marcouf et l’if classé. Photomontage Hugo Miserey

La municipalité de Saint-Marcouf et Sites & Monuments appuient le refus d’un projet éolien par le préfet du Calvados – Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (sitesetmonuments.org)

Eoliennes d’Echauffour : l’enfer au quotidien !

Echauffour dans l’Orne : un réveil au son des éoliennes de l’exploitant Voltalia mardi 27 avril 2022.

Monsieur le Préfet,
Ce matin depuis 7h, les éoliennes de Voltalia font un bruit infernal : à nouveau, au Val Soubry, des vibrations sourdes sont perceptibles dans la maison et le bruit à l’extérieur est insupportable.
De plus, la position du soleil fait que l’ombre des pales produit un effet stroboscopique sur la maison et dans toute la vallée.
Au val Soubry, ouest de la centrale, nous subissons cette nuisance au lever du soleil. Dans le village, à l’est, c’est le soir. Des flashs lumineux, particulièrement stressants, au moment même où commence ou se termine la journée de chacun …
Il est intolérable d’obliger ainsi les riverains à supporter les nuisances de ces machines!
Quelles que soient les raisons qui motivent l’installation de ces machines à Echauffour, les riverains n’ont pas à être ainsi sacrifiés. Je rappelle que l’Article 1er de la loi constitutionnelle n° 2005-205 du 1 mars 2005 relative à la Charte de l’environnement stipule que « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. » Mais aussi que « Aux termes du onzième alinéa du Préambule de la Constitution de 1946, la Nation garantit à tous … la protection de la santé. Il en découle un objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé. » (Conseil Constitutionnel, Décision n• 2019-823 QPC du 31 janvier 2020).
Depuis 3 ans, nous alertons l’exploitant Voltalia, parallèlement aux services de l’Etat, des nuisances qu’il nous impose. Imperturbable, seul l’ordre de mise à l’arrêt de sa centrale de nuit a semblé l’émouvoir.
Sans ces plaintes que nous envoyons sans répit, et qui ne traduisent que notre détresse, rien n’aurait changé et nous aurions certainement connu des drames à Echauffour.
Nous en appelons donc à votre haute autorité pour que cette centrale éolienne soit mise à
l’arrêt définitivement et que nous puissions enfin retrouver les conditions de vie décentes qui étaient les nôtres avant l’arrivée de Voltalia à Echauffour.
Veuillez croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de ma haute considération.
Fabien Ferreri & Mercédès Lanoy
Riverains de la centrale