Sud Vendée. « Des éoliennes de 180 m en bout de pâles, un scandale » – Ouest France 06/12/2020

Le Mouvement de la ruralité réagit à l’article du 30 novembre sur le parc éolien de la plaine d’Auzay. Il ne croit pas aux mesures environnementales, veut alerter sur les effets des infrasons et demande un moratoire sur cette énergie.

« Des éoliennes de 180 m en bout de pâles est un scandale environnemental sans précédent dans le Sud Vendée ! », s’offusque le Mouvement de la ruralité.

Il réagit ainsi à l’article paru sur le futur parc éolien de la plaine d’Auzay, paru dans nos colonnes lundi 30 novembre. Le parti politique ne croit pas aux mesures environnementales prises par le porteur de projet. Pour la protection des chauves-souris, les éoliennes seront bridées la nuit de mars à septembre, avance le cabinet chargé des études d’impact.

« Pourquoi installer de nouvelles éoliennes si elles ne fonctionnent pas la nuit pendant plusieurs mois ? Alors que l’énergie éolienne est très « intermittente » et peu rentable ».

Il souhaite alerter les élus sur les effets des infrasons sur les riverains, « mis en évidence par une étude de la Nasa en 1985 ». Il assure qu’il « engagera tous les recours juridiques pour enrayer ce fléau sanitaire ». Il demande « un moratoire immédiat sur cette énergie et l’action urgente de la ministre pour un principe de précaution, au titre de mise en danger de la vie d’autrui, atteinte grave à l’environnement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.