Eoliennes “tueuses” de Nozay : vers l’arrêt du parc des Quatre seigneurs ?

Le rapport interministériel sur deux élevages dégradés de la région de Nozay (Loire-Atlantique) est paru le 9 février 2021. Il préconise un arrêt test du parc éolien.

Cette vache qui en était à son 7e mois de gestation est morte « sans raison apparente », mi-décembre 2020. C’est le 400e animal ainsi décédé depuis 2012 et la construction du parc éolien des Quatre seigneurs. (©Famille Potiron)

“La mission confirme la concomitance des troubles intervenus dans les élevages avec la construction du parc éolien, qu’un arrêt inopiné du parc au printemps 2017 (qui aurait entraîné momentanément une amélioration de la situation des élevages) semble renforcer.”

Rapport Interministériel du 9 février 2021

Les deux « facteurs potentiels et principaux de perturbation » identifiés sont « des phénomènes de courants électriques (courants vagabonds) » et « la situation hydrogéologique [des] sous-sols » des deux exploitations. 

“Nous sommes face à un scandale sanitaire, sans que personne ne veuille l’admettre ! Les années passent, des gens souffrent, il est aujourd’hui hors de question d’attendre passivement que des commissions se forment, que toutes les parties prenantes valident les protocoles de tests et que les résultats soient publiés. Il faut agir tout de suite, et c’est le principe de précaution qui nous y oblige !”

Maître Fabrice Di Vizio – Avocat

Eoliennes “tueuses” de Nozay : vers l’arrêt du parc des Quatre seigneurs ? | L’Éclaireur de Châteaubriant (actu.fr)

Une réponse sur “Eoliennes “tueuses” de Nozay : vers l’arrêt du parc des Quatre seigneurs ?”

  1. C’est effarant de constater qu’un rapport ministériel préconise un arrêt et que l’exploitant privé n’y réponde pas.
    Les dysfonctionnements sanitaires dans les élevages ne datent pas d’hier mais du début du fonctionnement du parc éolien. Les éleveurs ont alerté l’exploitant et les autorités depuis longtemps.
    Il suffit d’arrêter ce parc et de constater.
    Soit il ne se passe rien… soit il y a une amélioration sur l’état sanitaire des élevages et la corrélation est établie, il restera à l’expliquer scientifiquement.
    Ce n’est pas si compliqué.
    Alors pourquoi tant d’inertie ?
    A t’on peur de découvrir une vérité qui dérange?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.