Bruit, vibrations, lumières… ils vivent en Occitanie, près d’éoliennes, et n’en peuvent plus – Midi-Libre 17 novembre 2021

Des riverains indisposés par la présence d’éoliennes terrestres témoignent.

« Moi, je vois 80 éoliennes dans un rayon de 5 km et le bruit ça dépend du brouillard, de la pluie… C’est l’été où on les entend le plus. Le soir aussi, ça fait « wouf, wouf, wouf » le bruit des pales, quand je suis dans mon canapé et que j’éteins la télé, ça m’arrive de les entendre les éoliennes. En fait on a l’impression qu’il y a une voiture qui arrive chez nous en permanence ».

Midi-Libre 17 novembre 2021

« Les éoliennes ont un impact sur les chauves-souris qui mangent les mouches et j’ai des problèmes de ponte de mouche dans les yeux de mes bêtes… En est-ce la cause ? Je n’en sais rien… » Mais les nuisances le concernant, il en est sûr. Même s’il n’affiche pas de syndrome de l’éolien qui entraînerait une dégradation de son état de santé. Avec le collectif du secteur, ils ont mis sur « pause » leur plainte pénale pour trouble du voisinage, en attendant de voir si les promesses du gouvernement sur le balisage sont tenues. 

« Elles sont beaucoup trop bruyantes »

Le domaine viticole de Régis Cogranne est lui aussi dans l’Aude, près de Paraza, et le retraité décrit le même stress avec les balisages des éoliennes la nuit : « Moi ce n’est pas le bruit le problème, mais j’ai le symptôme de l’avion qui ne se pose jamais et ça devient obsessionnel, venez voir, c’est hallucinant ! » témoigne-t-il.

David, apiculteur dans l’Hérault, peste contre le bruit du parc situé à 700 m de chez lui, « elles sont beaucoup trop bruyantes, je vais trouver un sonomètre et faire des enregistrements devant huissier! » prévient-il. Tout comme Delphine et Loïc, éleveurs de 120 brebis à Verreries-de-Moussans, dans le Minervois héraultais, eux aussi en colère.

Les éoliennes n’en sont pourtant qu’au stade de projet mais la fronde s’organise car là encore, on parle de nuisance avec la crainte de caisse de résonance sur ces montagnes et des répercussions : « Nous ne sommes pas contre les énergies renouvelables, mais elles seraient à 570 m, avec les bruits, les vibrations, nous craignons une baisse de production, de la fécondité voir de la mortalité… On se pose des questions ».

Bruit, vibrations, lumières… ils vivent en Occitanie, près d’éoliennes, et n’en peuvent plus – midilibre.fr

Une réponse sur “Bruit, vibrations, lumières… ils vivent en Occitanie, près d’éoliennes, et n’en peuvent plus – Midi-Libre 17 novembre 2021”

  1. Comment ne pas être réceptif à tous ces témoignages ?
    Pourquoi s’entêter à continuer ces installations éoliennes ?
    Les Maires seraient-ils mal informé ? Appât du gain des agriculteurs ?
    « Si le maire accepte de monter un mât de mesure, il est embarqué dans le système. De facto, il a dit qu’il est d’accord et se fait avoir ». En revanche, lorsque les élus du conseil municipal montrent fermement leur opposition à un projet, il est rare que le développeur insiste.
    Alors il faut être nombreux aux manifestations , notre santé est notre plus gros capital.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.