Eoliennes. Plainte pénale pour escroquerie, complicité et recel déposée par la mairie du Dorat

Une plainte pénale pour escroquerie, complicité et recel a été déposée le 1er mars 2022 par la mairie du Dorat en raison des photomontages biaisés et de l’assurance de l’absence de covisibilité qui figuraient dans le dossier d’étude d’impact du promoteur éolien OSTWIND, ce qui lui  a permis de construire 24 éoliennes.

Le Dorat est une commune située en Haute-Vienne, à 12 km au nord de Bellac. Elle est célèbre par la collégiale Saint-Pierre, imposante église romane, bâtie en granite gris. Son plan est en croix latine. Sa construction a débuté au XIIᵉ siècle. Elle fut fortifiée au XVᵉ siècle, d’où son caractère massif. Elle a été classée monument historique en 1846.

La Fédération Environnement Durable déplore que ce type de procédé frauduleux soit utilisé par certains promoteurs pour arriver à leurs fins. Elle suggère à toutes les associations et mairies qui seraient dans ce cas de suivre la même démarche que celle de la mairie du Dorat, notamment lorsque des monuments classés ont été défigurés.

Ce modèle de plainte peut être utilisé dans les autres cas où il apparaît après construction que les impacts visuels ont été sciemment minimisés par des photomontages orientés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.