Autorisation environnementale du Parc éolien des boules Loge-Fougereuse

Malgré le vote en majorité défavorable des communes impactées et la mobilisation de la population lors de l’enquête publique avec le dépôt de 267 observations dont 97% sont défavorables au projet, le préfet de la Vendée Gérard Gavory a signé le 17/06/2022 l’arrêté d’autorisation N°22-DCL-BENV-522 du parc éolien des Boules de Loge-Fougereuse pour la construction de 5 éoliennes de 165 mètres.

A présent, l’association et un collectif de riverains se mobilisent pour entrer dans la phase contentieuse et déposer un recours en annulation de cet arrêté auprès de la Cour Administrative d’Appel de Nantes.

Les requérants seront accompagnés par Maître Catry, avocat au barreau de Tours, originaire d’Antigny, spécialiste en droit public et dans la protection de l’environnement.

Toute personne souhaitant protéger le territoire du Pays de La Châtaigneraie de l’implantation d’éoliennes industrielles peut rejoindre l’association pour mener cette action.

En avril dernier, l’association SPPEF-Sites et monuments qui défend les paysages depuis sa fondation en 1901, a décidé de soutenir l’association Vent des Noues estimant que ce projet éolien et celui de St Maurice des Noues en cours d’instruction étaient une menace pour les paysages du bocage vendéen et la cité médiévale de Vouvant.

Ceux qui le souhaitent peuvent faire un don défiscalisable (réduction d’impôts de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises avec l’attestation fiscale établie par l’association SPPEF – Sites & Monuments).
Pour faire un don en ligne : https://www.sitesetmonuments.org/vent-des-noues-projet-eolien-a-vouvan-85?e=don_montant

Pour un don par courrier : utiliser le formulaire ci-joint

Nous vous remercions d’avance pour votre soutien à l’association Vent des Noues et aux habitants du secteur du Pays de La Châtaigneraie.

La Bretagne a produit moins d’électricité en 2021 du fait du manque de vent – Ouest France 22 juin

En 2021, la Bretagne a consommé davantage d’électricité qu’en 2020. Mais, la région a produit moins d’électricité malgré la hausse des capacités installées. La faute au manque de vent, qui n’a pas permis aux éoliennes de tourner autant qu’en 2020.

Le facteur de charge moyen annuel des éoliennes installées en Bretagne n’a été que de 20 %, contre 24 % en 2020.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/la-bretagne-a-produit-moins-d-electricite-en-2021-du-fait-du-manque-de-vent-3143e418-f23f-11ec-a95f-884fbec18e50

Réunion d’information aux élus de La Châtaigneraie

Après avoir organisé des réunions d’information auprès des élus de Cezais, La Tardière, Cheffois et lors d’une conférence des maires du Pays de La Châtaigneraie, nous avons rencontrés le 13 juin les élus de La Châtaigneraie.

Réunion d’information auprès des élus de La Châtaigneraie

Un grand merci pour leur disponibilité, leur écoute et pour ce moment de partage démocratique sur le thème de l’éolien industriel.

L’association reste à disposition et poursuit sa mission d’information auprès des habitants et des élus locaux.

Environnement. Etude: les éoliennes devraient être implantées à plus de 200 m des haies

Dans un communiqué, le museum national d’histoire naturelle explique que « cette étude* prouve que la présence d’éoliennes à proximité immédiate d’habitats favorables tels que les haies (à 10-43 mètres) engendre une diminution très nette de l’utilisation de cet habitat de prédilection par les chauves-souris. Par ailleurs, des éoliennes situées plus loin des haies (43-100 m) peuvent contribuer à attirer certaines de ces espèces dont les Noctules, connues pour être particulièrement sensibles aux risques de collision. En d’autres termes, des éoliennes situées à moins de 100 m des haies peuvent causer une perte d’utilisation des habitats au niveau du site d’implantation et des risques accrus de collisions et donc de mortalité.

Les éoliennes devraient être implantées à plus de 200 m des haies

Ces résultats soulignent, selon le MNHN « l’importance de placer les éoliennes à une distance suffisante des haies et des lisières boisées et corroborent les recommandations de la convention UNEP/EUROBATS qui préconisent d’éviter l’implantation d’éoliennes à moins de 200 mètres d’une lisière forestière ou d’une haie ».

Or, « cette recommandation n’est actuellement que très peu respectée », constatent les chercheurs. Selon cette étude, « en 2018, les 3/4 des éoliennes du Grand Ouest de la France installées depuis la publication de cette recommandation (2008) étaient situées à moins de 100 mètres d’une haie ou lisière forestière ». A travers cette étude, les auteurs estiment mettre ainsi en avant une solution pour mieux concilier transition énergétique et enjeux de conservation de la biodiversité.

*https://www.lesinfosdupaysgallo.com/2022/06/10/environnement-etude-les-eoliennes-devraient-etre-implantees-a-plus-de-200-m-des-haies/

Législatives 2022: les éoliennes sujets de controverses en Vendée – France Bleu 7 juin 2022

Les éoliennes terrestres doivent-elles encore se développer ? Les candidats aux élections législatives ont tous ou presque un avis sur la question tant le sujet divise les habitants proches des projets d’éoliennes. Illustration en Vendée.

« Le déploiement de l’énergie éolienne en France se fera à un rythme que la « société est prête à accepter« , a assuré la semaine dernière la nouvelle ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher. « Il ne faut pas se raconter des histoires en disant que la société française est prête à déployer (l’éolien) deux fois, trois fois plus vite« , confiait la ministre à l’AFP. En 2020, les éoliennes pesaient en France 8% de la production d’énergie selon France énergie éolienne (FEE).  Ce qui en fait la 3e source derrière le nucléaire (environ 70%) et l’hydroélectricité.

Il y a une saturation des paysages en Vendée de l’éolien. Simone Beaussant

Mais les projets suscitent souvent de vives controverses. A Cheffois près de La Chataigneraie en Vendée un projet de 3 ou 4 éoliennes est dénoncé par des habitants. « C’est un coin de bocage, donc ça veut dire qu’il va y avoir suppression d’arbres, élargissement des routes, l’hiver on voit le mât de mesure » (installé en août 2021) dénonce la vice présidente de l’association Vent qui Vire Simone Beaussant qui craint aussi pour la santé des habitants et que cela ne perturbe les élevages à proximité.  

Mais à Cheffois on a toujours su utiliser la force du vent, « il y a eu jusqu’à 17 moulins à vent » autrefois rappelle  le maire Jean-Marie Giraud favorable lui au projet et qui n’est pas convaincu par les arguments avancés par l’association Vent qui Vire. Consulté le conseil municipal de Cheffois a validé le projet, de quoi conforter Vivien Baumard, chef de projet à la société  Escofi éoliennes: « La zone répond à tous les critères techniques, distances réglementaires etc.. aujourd’hui on a beaucoup plus intégrer les notions de perturbations dues aux champs électromagnétiques sur l’élevage ».

La fédération Vendée Tempêtes a chiffré le nombre d’éoliennes terrestres dans la région Pays de Loire

  • 297 mâts accordés en Loire-Atlantique, dont 185 en service, 112 en attente de construction. 
  • 216 mâts accordés en Vendée, dont 180 en service, 36 en attente de construction.
  • 135 mâts accordés en Maine-et-Loire, dont 76 en service, 59 en attente de construction. 
  • 113 mâts accordés en Mayenne, dont 77 en service, 36 en attente de construction.  
  • 81 mâts accordés en Sarthe, dont 26 en service, 45 en attente de construction. 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/les-eoliennes-1654531445

Ademe, immobilier, réalité ?

Éolien terrestre : un impact minime sur les ventes immobilières, selon l’Ademe
« Pour les maisons individuelles situées à moins de 5 km des turbines, ce rapport ne détecte qu’une légère baisse de prix, de 1,5 % au mètre carré en moyenne » (1)

Noyal-Muzillac – Un agent immobilier présent sur la demande de l’association a confirmé que les maisons proches des éoliennes subissaient une baisse de 15 à 25 %. (2)

On dirait qu’il y a désaccord sur la notion de perte de valeur de l’immobilier proche de sites industriels éoliens. Qui croire ?

(1) https://www.actu-environnement.com/ae/news/eolien-terrestre-impact-minime-ventes-immobilieres-etude-ademe-39742.php4

(2 )https://www.ouest-france.fr/bretagne/noyal-muzillac-56190/les-elus-invites-a-prendre-leurs-responsabilites-9734d873-25af-40f5-a217-b0c506edee88