Vidéo Emmanuel Macron à Pau – Le consensus sur l’éolien est en train de s’affaiblir dans notre pays

“La capacité à développer massivement de l’éolien, il faut être lucide, elle est réduite”
“Le consensus sur l’éolien est en train de nettement s’affaiblir dans notre pays”
“Je regarde les choses comme vous, telles qu’elles se passent du territoire, on ne peut pas l’imposer d’en haut”
Des phrases extraites de la déclaration d’Emmanuel Macron à Pau le 14 janvier 2020

Quand l’Energiewende n’est plus dans le vent

L’année 2019 aura été une année noire pour l’éolien allemand, avec une chute historique de 82 % des raccordements au premier semestre par rapport à l’année déjà morose de 2018.

Les emplois dans la filière sont en chute libre et l’opposition de la population a entrainé un éloignement des machines à 1000 mètres des habitations dans le nouveau projet de loi. Mesure considérée comme un coup d’arrêt fatal à l’éolien terrestre.

L’abandon d’une grande quantité de projets dès la fin de la période de subvention avait déjà mis en lumière le casse tête du démantèlement des machines et de leur recyclage.

http://www.economiematin.fr/news-transition-energetique-allemagne-ecologie-strategie-climat-riou

Permanences d’informations projet éolien Antigny-St Maurice et analyses du montage financier IEL

Ci-dessous les dates de permanences d’informations organisées par la société IEL concernant le projet éolien Antigny-St Maurice.
Ce projet n’est pas anodin et requiert votre attention, alors informez-vous !

Mercredi 29 janvier – 17h30 > 20h00
Jeudi 30 janvier – 9h30 > 12h00
Mercredi 5 février – 14h00 > 17h00 et 17h30 > 20h00
À la salle des fêtes de Saint Maurice des Noues

De notre côté, nous avons fait quelques recherches sur IEL, afin de comprendre le fonctionnement de ce nuage de sociétés. Ci-dessous notre analyse :

– Une société mère Holding « Initiatives Energies Locales » au capital social de 2 079 480 € créé en 2004, bicéphale (Ronan Moalic et Loïc Picot), encadrée comptablement par Mr Bellec.
https://www.societe.com/societe/initiatives-energies-locales-451801708.html

Celle-ci chapeaute une société Holding fille « IEL SW2 » au capital social ridicule de 1 000 €, créée en décembre 2014, dont le rôle reste à éclaircir…
https://www.societe.com/societe/iel-sw2-808478465.html

– Création de « SCI LA DAUDAIE » en 2009 et « LA CROIX CASSEE » en 2011, au capital social ridicule respectivement 1 500 € et 2 000 € , dont le but est de gérer les contrats de location pour les parcs.
https://www.societe.com/societe/sci-la-daudaie-518769179.html
https://www.societe.com/societe/la-croix-cassee-534470513.html

– Une fois ceci fait, il ne reste plus qu’à créer autant de sociétés qu’il y a de projets sous la dénomination « IEL EXPLOITATION XXX », dont l’objet est la production d’électricité, chacune ayant au capital social… ridicule une nouvelle fois (un peu plus de 80 sociétés, nous ne pouvons pas toutes les mettre toutes à l’écran tellement y en a).
Pour info, le société IEL 55, en charge du développement du projet sur Antigny et Saint Maurice des Noues, a un capital social de 500 €.
https://www.societe.com/societe/iel-exploitation-55-818273740.html
Le projet est même porté par un établissement secondaire d’IEL 55
https://www.societe.com/etablissement/iel-exploitation-55-81827374000030.html

Pour rappel : Le capital social d’une entreprise correspond à l’engagement financier des associés. Il est une garantie pour les tiers créanciers.
Ainsi, plus le capital social d’une société est important, plus ses créanciers sont assurés d’être payés.
Autant dire peu de capital, peu de garanties pour les contractants.


– Dernière phase du montage et pas la moindre : Une fois que tout cela tourne bien, il y a trop d’argent, il faut faire quelque chose…
Il vaut mieux alors créer des Sociétés de gestion de fonds et là c’est pas mal du tout :
Création en janvier 2018 de 2 S.A.S., « WAI » et « MRH », au capital social identique de 8 372 115 €, l’une présidé par Ronan Moalic, l’autre par Loïc Picot (pas de jaloux).
https://www.societe.com/societe/wai-834520892.html
https://www.societe.com/societe/mrh-834316275.html

On comprend ainsi que ces montages servent uniquement les profits financiers des sociétés de gestion de fonds, à travers les bénéfices générés par la vente d’électricité provenant du soutien public aux énergies renouvelables.
Le tout en ne prenant aucun risque et en n’offrant aucune garantie.

Article Ouest France : Eoliennes, Etat et acceptabilité du 6 janvier 2020

Un nouvel article ce jour dans Ouest France concernant les éoliennes et leur non-acceptabilité.

Sentant le vent tourner, le ministère de la Transition écologique et solidaire souhaite un développement harmonieux de l’éolien et a mis au point un groupe de travail du même nom.”

Rendre l’éolien acceptable, c’est écouter ce que disent les riverains des parcs éoliens et cela se résume en quelques points :
De réelles études d’impact sur la santé des humains et des animaux
Aucune implantation à moins de 1 500 mètres de tout bâtiment accueillant humains ou animaux
Un arrêt de tous les projets en cours ne respectant pas à minima cette condition de 1 500 m, dans l’attente des résultats des études.

C’est clair, simple, facile à mettre en oeuvre, ça ne coûte rien (contrairement au groupe de travail financé une nouvelle fois par nos impôts), c’est respectueux des habitants, des animaux et de la nature.

Ensemble vers 2020 !

Pour la majorité d’entre nous, cette année 2019 aura été marquée par la découverte des projets éoliens naissants au Pays de La Châtaigneraie (Antigny-St Maurice des Noues, Loge-Fougereuse, St Hilaire de Voust).

Grâce à l’initiative citoyenne, Vent des Noues a vu le jour en avril 2019.

Cette association porte un message simple : S’unir pour agir

Vous avez été nombreux à nous rejoindre en adhérant ou en manifestant votre soutien et votre sympathie.

Chaque jour, nous pouvons mesurer la croissance de l’activité du site internet et l’intérêt que vous portez au sujet de l’éolien.

Vent des Noues porte la voix de tous ceux qui aspirent à une transition énergétique respectueuse des habitants, des territoires et de la biodiversité, à tous ceux qui souhaitent préserver la beauté des paysages et du patrimoine, la tranquillité du cadre de vie, à tous ceux qui refusent l’industrialisation sauvage et incontrôlée de nos campagnes.

Se soucier du bien commun, c’est avant tout tenir compte de l’avis des citoyens sans imposer de décisions controversées.

Il reste encore du chemin à parcourir en 2020 car de nombreux habitants ne sont pas encore informés de ces projets et de leurs enjeux.

Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite. (Henry Ford)

Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que l’héritage de ce territoire reste une fierté.

Les membres du bureau de l’association vous remercient vivement pour votre mobilisation.