Montagne de la Sainte-Victoire : la bataille contre un parc d’éoliennes continue – Journal 13h TF1 24 juin 2020

La montagne Sainte-Victoire, muse du peintre Paul Cézanne, est en train de se faire défigurer avec l’implantation d’un parc de 22 éoliennes. Les travaux de l’énorme chantier ont démarré en février dernier avec l’installation des deux premiers mats de 125 mètres de haut. Cependant, la bataille contre la pollution visuelle, qui est catastrophique pour le paysage emblématique de la Provence, continue.

Mr Marc-Antoine Chavanis, adhérant de l’association Vent des Noues, a généreusement cédé ses droits de publication et copyright pour la diffusion d’un reportage photos réalisé jeudi 7 mai 2020 sur la commune d’Ollieres (ref. Eoliennes de la Sainte Victoire). https://www.flickr.com/photos/commac/sets/72157714216857867/

On le retrouve dans un reportage au journal de 13 heures de Jean-Pierre Pernault du 24 juin 2020.

Extrait :
“C’est la Provence de mon enfance qui est défigurée”
“On s’est pas assez battu avant !”
“Elles n’auraient jamais dû être implantées”

Les premières éoliennes du Var sont sorties de terre. L’article paru dans la journal local Var matin, le 7 mai 2020, est venu confirmer que le projet du parc éolien d’Artigues et Ollières (Var) était entré dans sa phase finale. Tandis que la France se confinait, l’assemblage des éoliennes, entamé début mars, se poursuivait discrètement au rythme prévu. Malgré l’absence d’autorisation de construire en cours de validité et l’accident mortel d’un ouvrier sur le chantier mercredi 11 mars 2020, le promoteur n’a pas interrompu la construction, espérant ainsi rendre la situation irréversible.

Au terme de 15 ans d’études, de procédures et de bataille judiciaire, Provencialis accélère la cadence. La construction des 8 éoliennes sur la crête de la Colle Pelade est achevée. En face, la crête de la Carraine était déjà dotée d’un premier appareil, le 30 mai 2020. Selon le calendrier du promoteur, l’ensemble des éoliennes devrait être assemblé en juillet. Et pourtant, la poursuite de ces travaux peut être considérée comme illégale. Le 10 février 2020, le jugement rendu par le tribunal administratif de Toulon ordonnait l’arrêt des travaux de construction des éoliennes dont le permis de construire, trop ancien, était devenu caduque. Beaucoup d’argent étant en jeu, Provencialis continue, comptant sur l’irréversibilité des travaux.

Sources : https://fr.theepochtimes.com/montagne-de-sainte-victoire-bataille-contre-parc-deoliennes-continue-malgre-debut-travaux-1373973.html
www.paj-mag.fr

Une réponse sur “Montagne de la Sainte-Victoire : la bataille contre un parc d’éoliennes continue – Journal 13h TF1 24 juin 2020”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.