Ce manque de vent qui pourrait compliquer notre réponse à la crise énergétique – Damien Ernst

« Ce phénomène dure depuis près de trois ans. Nous constatons une accentuation du problème. Pour les parcs éoliens en mer du Nord par exemple, au cours des premiers mois de l’année 2022, une baisse de l’ordre de 30% de la production a été constatée par rapport à ce qui était prévu. Les résultats sont donc très mauvais.

A titre d’exemple sur l’Allemagne aujourd’hui, sur les  65 gigawatts du parc éolien installé en Allemagne, il y a 2,64 gigawatts qui fonctionnent réellement. Le taux de charge de l’éolien est maintenant de 4%.
Ce phénomène aggrave terriblement la crise énergétique. Avec l’absence de vent, l’Allemagne est obligée de se tourner vers le gaz et le charbon.

Ce phénomène de double jet stream n’avait pas nécessairement été prévu. Les modèles des climatologues prévoyaient qu’avec le réchauffement climatique, un affaiblissement des régimes de vent allait intervenir en Europe mais ils ne pensaient pas que cette baisse serait aussi drastique que celle observée à l’heure actuelle et qu’elle serait accentuée par ce phénomène de double jet stream.

Si cette difficulté est amenée à se confirmer dans les années à venir, cela sera une catastrophe pour l’Europe qui a autant investi dans la filière éolienne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.